effet-boule-de-neige-marguin-design

3 astuces pour provoquer l’effet boule de neige

L’effet « boule de neige », c’est quoi ?

Quoi de mieux qu’un exemple pour vous l’expliquer ? En mars 2016, Laurence et moi avions la joie d’être en dédicace à l’espace Culturel E.Leclerc de Vence : en contactant une connaissance de ma consœur auteure, nous avons non seulement eu la chance de faire cette dédicace, mais aussi celle de voir notre livre mis en vente « à prix E.leclerc » !

Mais ce n’est pas tout …

 

Lors de cette dédicace, nous avons été interviewées par Vence-info-mag.com, qui avait également été contacté par Laurence au préalable (interview par Marcel Orengo). Alors vous allez me dire : « bien joué Laurence! »

Et c’est pas fini!!!

Marcel Orengo a eu l’excellente initiative de nous mettre en relation avec un évènement littéraire régional organisé à Vence.

Affiche de Lire à Vence 2016

C’est ainsi que nous avons eu notre propre stand au salon Lire à Vence! La première fois que « Je suis un voyageur » voit un salon du livre! On a fait des ventes, rencontrer du monde et passé un super week-end. La cerise sur le gâteau : Marcel Orengo nous a interviewé une second fois, pour son reportage sur Lire à Vence.

Ce qu’il faut retenir, ce n’est pas qu’il vous faut à tout prix une Laurence pour bénéficier d’un effet « boule de neige ». Non, la magie de tout cela se compose tout simplement de 3 clefs.

Provoquer un effet boule de neige

1 – Osez parler de votre offre à votre réseau

Je ne vous apprends rien, me direz-vous ? Mais il est pourtant nécessaire de le rappeler : combien de créateur, de porteur de projet, de freelance qui démarrent, oublis tout bonnement, de le faire ?

La réponse est BEAUCOUP TROP ! Je le vois avec tous les créateurs d’entreprises que je rencontre: bien souvent, on ne pense pas ou on n’ose pas parler de ce que l’on fait, souvent par peur d’un retour négatif, d’une critique, ou par crainte de passer pour un « prétentieux » qui étale son ambition aux yeux des autres.
Osez, vous n’avez pas besoin d’en faire des caisses ! Bien souvent, c’est votre interlocuteur qui va vous demander des détails car vous aurez piqué sa curiosité. Par exemple, il suffit que je dise « j’ai fait un livre pour enfant » pour que les gens me posent un tas de questions.

bracelet
Conseil
  • Si vous n’arrivez toujours pas à sauter le pas, penser à toutes les opportunités que vous pourriez créer ! Une fois que vous arrivez à le faire avec 1 ou 2 personnes, faites en une habitude. Par exemple, portez sur votre poignet un bracelet qui a pour but de vous rappeler de le faire, jusqu’à ce que cela devienne un réflexe (comptez au moins 2 mois).

2 – Soyez conscient du potentiel de votre réseau

Cette réaction oisive, qui consiste à se dire « pourquoi je parlerais à P. de mon livre pour bébé? » « Il n’est pas dans mon secteur d’activité » est une ÉNORME ERREUR. Savais-tu que P. a un cousin directeur d’un magasin pour enfant qui à la même cible que toi, à savoir, les jeunes parents? (true story). Parlez de votre offre dès que l’occasion se présente. Mieux: créer l’occasion! Sans rire, Laurence a déjà vendu un exemplaire de notre livre à sa pharmacienne. On ne sait jamais ce que les autres peuvent nous apporter comme coup de pouce.

Vous l’aurez compris, savoir que l’on doit parler de ce qu’on fait à son réseau, c’est bien, le mettre en application, c’est mieux! N’hésitez pas à solliciter votre réseau, comme Laurence l’a fait et comme je le fais désormais.

3 – Contactez les médias (locaux ou non)

Les journaux, les magazines, les radios, les webradios, les brochures gratuites, les sites d’informations, les blogueurs… sont tous constamment à la recherche de nouveaux contenus. Il est facile de renoncer à le faire, car on s’imagine que « sans piston c’est mort ». Là aussi, la peur de sembler prétentieux bloque beaucoup de personnes.

Si l’on ne répond pas à vos mails, ne vous découragez pas! Essayez de passer par les réseaux sociaux en mentionnant le média que vous souhaitez approcher, et/ou en message privé.

Conseil
  • Proposez une contre partie : un produit, une prestation offerte, un partage sur vos réseaux, un lien sur votre site, etc.

Vous pouvez aussi vous rendre sur place si possible, ça fait toujours son effet. Vous n’avez rien à perdre, car même si vous ne vendez rien par ce coup de pub, vous aurez de belles références à montrer à vos prospects. Par exemple, j’utilise encore à ce jour l’interview de Vence-info-mag car nous y expliquons bien le concept du livre, très pratique pour prospecter sur le net.

Maintenant, vous êtes libre de me raconter dans les commentaires une anecdote où vous avez provoqué, consciemment ou pas, un super « effet boule de neige » 🙂 !

À très bientôt 😉

EnregistrerEnregistrer

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *