Comment déculpabiliser de ne pas travailler ?

Les beaux jours sont là, et avec eux, l’envie d’en profiter. Mais ces moments de pause peuvent être gâchés par les scrupules. Comment vaincre sa culpabilité et passer en mode farniente ? Voici comment je m’y prends !

::::::::::

Depuis que je suis à mon compte, j’ai découvert la culpabilité de ne pas travailler. Parce que pendant ce temps off, l’argent ne rentre pas, les projets n’avancent pas. Si on s’arrête, notre entreprise aussi. M’autoriser des espaces de détente est difficile encore à ce jour. Mais j’ai compris une chose majeure qui m’aide énormément : pour se défaire de la culpabilité, il faut comprendre que “ne rien faire” est une chose, “se détendre” en est une autre.

::::::::::

Se détendre, ce n’est pas ne rien faire

Au contraire : c’est recharger les batteries, se donner la chance d’être au top quand on va reprendre le travail, faire le vide dans son esprit pour laisser place aux idées créatives. C’est ce qui rend le quotidien agréable. C’est prendre du recul et de l’élan pour mieux sauter. Que ce soit regarder une série, faire du sport, voire vos proches… Du moment que cela vous plaît vraiment. Prendre conscience de cette notion est libérateur, car on revient à une vérité essentielle : se détendre, c’est préparer sa productivité.

Quand je ne fais rien, rien arrive, quand je me détends, tout peut arriver

Si vous ne prenez pas le temps de vous relâcher, les conséquences sur votre productivité et votre forme physique vont sans nul doute pénaliser votre entreprise. Combien de fois je suis tombée malade parce que je n’ai pas pris ce temps pour moi !

Mais alors, c’est quoi, ne rien faire ?

C’est ce que j’appelle “la mauvaise façon de se détendre” : cogiter en tournant en rond, regarder les heures passées à toute vitesse, figer par la pression… C’est, bien souvent, une tentative de détente ratée parce qu’on n’a pas arrêté de culpabiliser. On n’est pas vraiment dans le moment présent, la tête toujours en partie dans le boulot. Ce n’est ni se détendre, ni travailler, et c’est souvent le signe que l’on a besoin de repos. Autant se détendre pour de bon !

Alors, prêt à dire adieu aux scrupules et bonjour au soleil ?
N’hésitez pas à partager cet article à vos amis entrepreneurs et, pourquoi pas, planifier un moment de détente avec eux.

 

Créativement,

 

Aurore

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *