Avant de suivre un Nème tuto sur comment créer un logo parfait, lisez bien ce qui suit. Y’en a qui ne l’ont pas fait et ils ont été déçu 😉 !

Ici, je ne vais pas vous décrire les étapes pour créer un logo. Je viens juste vous apporter des informations primordiales que l’on oublie souvent de donner. Elles peuvent tout changer, car voilà ce qui va arriver : vous allez suivre des étapes pas à pas pour créer votre logo et vous allez finir par vous arracher les cheveux, car votre logos ne vous plaira pas, ou sera moche, ou inabouti, ou déjà-vu…

Ce qu’il faut à tout prix comprendre pour créer un logo

En graphisme, il a des règles et en même temps, il n’y en a pas.

C’est pourquoi :
– il m’est impossible de vous donner une recette toute faite pour créer votre logo ;
– il n’existe pas qu’un seul et unique logo qui pourrait correspondre à votre entreprise ;
– je ne peux pas vous dire de manière catégorique : vous ne DEVEZ PAS utiliser telle couleur ou telle police de caractère pour votre entreprise.

La création de logos n’est pas une science exacte.
En fait, créer une identité visuelle, c’est comme cuisiner.

Les couleurs, le texte, les formes, la mise en page, les photos, les illustrations… sont des ingrédients.

L’art de les mélanger pour obtenir un résultat savoureux, c’est ce que l’on appelle le design graphique.

De bons ingrédients pourront donner un résultat répugnant s’ils sont mal cuisinés.

Les mêmes ingrédients donneront un résultat différent, selon comment ils seront cuisinés.

Voir aussi : Définition d’identité visuelle

Créer son logo : le gouffre entre la théorie et la pratique

Comme en cuisine, il y a la théorie et il y a la pratique.

Cela vous est-il déjà arrivé de suivre une recette à la lettre et d’être quand même déçu du résultat ? Je parie que oui ! Il en est de même pour votre logo. En théorie, si vous suivez les étapes que l’on vous a données, vous allez avoir le logo parfait ! Sauf que pas forcément. C’est même assez peu probable.

Pour vous aider à réussir votre logo, voilà ce que vous devez garder en tête.

En graphisme, il faut savoir sortir du cadre, remettre les règles en question, tester des choses inattendues. Tenez par exemple : en théorie, on ne met de pas de légume dans un dessert. Pourtant, le carotte cake, on est d’accord, c’est super bon !

Comme en cuisine, il faut voir le résultat dans son ensemble. Doser chaque ingrédient, trouver des associations de saveurs et de texture. Mettre en valeur un ingrédient grâce à un autre. Adoucir une saveur grâce à une autre. Trouver un équilibre.

Le design graphique est une affaire de ressenti, d’émotion et de sensation. Si on l’intellectualise trop, il manque un supplément d’âme, la saveur, l’audace, l’expérimentation, l’inspiration.

Bien connaître ses ingrédients et ses outils

Mais, comme en cuisine, l’inspiration a besoin d’une base technique. Savoir comment fonctionne son four, bien utiliser ses ustensiles et connaître ses ingrédients.

En design graphique, on a besoin de savoir comment fonctionne une imprimante OFFSET, savoir bien utiliser Photoshop, bien connaître les formes, les couleurs, la typographie… bref, les ingrédients !

Alors, n’utilisez pas “bêtement” tous ces éléments pour créer un logo qui soit simplement joli. On veut que pas que ça soit joli, on veut que ça soit sensationnel et efficace !

Merci d’avoir consulter cet article ! Si besoin, vous êtes libre de me poser vos questions en commentaire 🙂 .

Créativement,

Aurore

  •  
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •