Marguin Design

Comment publier régulièrement ou comment j’ai vaincu Blogzilla

C’est mon devoir de te prévenir du danger qui nous guette : nous, les blogueurs, les créateurs de contenu et toutes personnes souhaitant publier régulièrement sur internet.

Un monstre s’en prend à nous.

Tu es peut-être, sans le savoir, sous son emprise.
Je vais t’expliquer tout ça, mais je te préviens : ce monstre est féroce !

Déjà, on va commencer par déterminer si oui ou non tu es victime de ce monstre, sans le savoir.

La difficulté à publier régulièrement : signe du passage de Blogzilla

– Est-ce que tu peines à être régulier dans tes publications sur ton blog et/ou tes réseaux sociaux ?

– Est-il difficile voir impossible pour toi de produire suffisamment pour être régulier et publier assez souvent ?

– Est-ce que tu te demandes comment font les autres blogueurs / créateur de contenu pour produire autant ?

Si la réponse est NON, alors tu peux passer ton chemin et oublier cet article pour le moins bizarre, je te l’accorde.

Si la réponse est OUI alors reste avec moi, car tu es sans doute victime du monstre Blogzilla.

Mais la bonne nouvelle c’est que si j’ai réussi à le vaincre, tu peux le faire aussi.

Maintenant tu peux soit décider de laisser ton pouvoir créateur se faire dévorer de l’intérieur par Blogzilla.

Soit tu peux lire ce qui suit pour savoir comment t’en débarrasser et enfin créer de manière fréquente et régulièrement.

Partons à la chasse au monstre ! (C’est quoi ce délire ?!)

Non, je ne suis pas devenue totalement dingue. Tu vas comprendre en lisant ce qui suit.

Lutter contre nos propres démons serait peut-être plus facile s’ils avaient un corps, une identité, qui nous aiderait à les reconnaître ?

C’est ce que fait le blog Chasser le Monstre en traitant de développement personnel à travers la métaphore du monstre.

Cet article m’a été inspiré par son événement interblogueur, sur le thème “Comment j’ai vaincu mes Monstres” où il nous est demandé de donner un nom et une identité au monstre en question.

(Au passage, je vous invite à consulter ce blog très original et insolite, et tout particulièrement cet article analyse de Cobrai Kai qui parle finalement de comment se relever après que la vie t’ait mis KO)

Pour ma part, j’ai décidé de vous parler du monstre qui m’est apparu à l’époque où je ne savais pas comment publier régulièrement sur mon blog et mes réseaux sociaux.

Je ne comprenais pas comment publier régulièrement

Je me suis longtemps demandé comment faisaient tous ces créateurs de contenus et blogueurs à publier autant toutes les semaines.

Parce que c’est bien joli de vouloir être sur les réseaux sociaux, d’avoir un blog, une newsletter… ça ne s’alimente pas tout seul, et je ne suis pas la seule, je le sais, pour qui publier régulièrement est un véritable challenge !

J’ai mis du temps à comprendre que ses créateurs avaient tous appris à se prémunir des attaques de Blogzilla. Je n’avais pas encore découvert son existence et l’ampleur de ses pouvoirs.

Blogzilla, le cauchemar des blogueurs et des créateurs de contenu

Blogzilla, c’est le petit nom que je donne à ce monstre dont j’ai été l’innocente victime. Si tu n’arrives pas à être régulier dans tes publications, c’est qu’il est passé par là !

Ses pouvoirs

Ce monstre ne t’attaque pas de l’extérieur, mais de l’intérieur.

Il possède plusieurs pouvoirs maléfiques, une quantité quasi illimitée, mais les 3 pouvoirs qu’il utilise le plus souvent sont tous basés sur le sentiment de peur :

– le perfectionnisme (peur d’être imparfait) : il te jette un sort pour que tu cherches la perfection à tout prix si bien que tu ne termines jamais rien !

– les complexes (peur d’être jugé) : il t’hypnotise pour que tu ne te trouves jamais assez légitime pour parler des sujets que tu veux aborder.

– l’impatience (peur du temps qui passe) : il t’injecte un venin qui transforme ta perception du temps et te donne l’impression que tout va trop lentement et que tu n’as pas le temps de tout faire.

Les dégâts qu’il cause sur son passage

– Irrégularité des publications
– Frustration du créateur
– Blessure de l’égo
– Abandon

Pourquoi poster plus souvent ?

Voici ce que j’ai noté sur mon Evernote à l’époque :
Je me suis mise au blogging depuis plus d’un an et je dois bien l’admettre : je peine à être régulière dans mes publications. C’est tellement frustrant, car il y a tellement de choses que j’ai envie de vous partager ! Je crois qu’il est temps de changer de stratégie et d’opter pour une méthode plus en accord avec mon rythme, mes compétences et ma réalité quotidienne… tout en me garantissant de créer du contenu de qualité régulièrement.

Il fallait que je comprenne comment publier régulièrement si je voulais obtenir des résultats sur mon référencement, construire une audience et partager au monde mon message.

Un blog aux publications trop irrégulières et trop peu fréquentes ne m’apporterait pas l’effet levier que j’attendais (je me concentre ici sur le blog, mais c’est aussi tout à fait valable pour les réseaux sociaux et les newsletters).

3 étapes pour réussir à publier régulièrement

1/ Pour publier régulièrement, commence par comprendre quels sont tes freins précisément

Je me suis donc posée pour réfléchir en toute sincérité, avec moi-même, à ce qui me bloquait.

Quels sont les freins qui font que je n’arrive pas à être régulière ?

C’est là que j’ai commencé à comprendre que j’étais peut-être victime d’un monstre…

Forcée de constater, après avoir posé cela sur le papier, que mes freins étaient davantage psychologiques que techniques ou matériels ! Le souci était à l’intérieur de mon esprit :

Peur de ne pas être parfaite.
Peur de ne pas être légitime.
Peur que les choses prennent trop de temps…

Pas de doute, c’était Blogzilla !

Alors à ton tour :  quels sont tes freins ? La peur, comme moi ? Où alors une manque d’organisation ? Des mauvais outils de travail ? Des personnes toxiques dans ton quotidien ? Ils peuvent être de toutes sortes.

2/ Surtout, ne pas se soumettre au monstre !

J’ai d’abord voulu inventer une méthode qui me permettrait de créer du contenu malgré toutes ses craintes. Ce qui revenait à me soumettre à mes peurs et devenir la marionnette de Blogzilla.

Résultat : j’étais en train d’imaginer un système hyper compliqué, contraignant et pas forcément efficace ! Comme si je me contorsionnais dans tous les sens pour faire avec tous ces paramètres limitants. Je me suis dit « Zut! ! J’en ai marre de me compliquer la vie ! »

Décide de ne pas te compliquer la vie mais au contraire de la simplifier.

3/ Dans quelles conditions es-tu plus apte à produire ?

Je suis restée là, devant mon cahier, à regarder cette liste de freins.

Je me demandais : “comment me libérer de ses blocages tout en respectant qui je suis et mes limites ?

Soudain, comme une évidence, je me suis rappelée que je suis bien plus inspirée et productive tôt le matin. Le moment idéal pour créer. Avant 9h, je suis en forme, je suis détendue, inspirée et surtout je suis très peu sollicitée.

Le moment parfait pour affronter Blogzilla : sur mon terrain, avec ma jauge d’énergie au maximum, ma volonté rechargée à fond et mon super pouvoir à son top niveau : l’inspiration.

Ensuite, je me suis demandée « serait-il envisageable d’écrire tous les matins ou presque, 200 mots pour mon blog ? » La réponse était oui, je me sentais de tenter ce pari ! J’étais même assez enthousiaste ! Je ne ressentais aucun frein à l’idée de le faire, au contraire : j’avais très envie de tenter cette nouvelle façon de fonctionner.

J’ai fonctionné ainsi durant quelques jours. Puis, j’ai pris le pli d’écrire même si ce n’était pas le matin. Durant 1 mois, j’ai écrit chaque jour, plus de 200 mots par jours. J’avais des mois d’articles de blog devant moi qu’il ne me restait plus qu’à programmer !

En résumé : comment vaincre Blogzilla pour publier régulièrement ?

1/ Prend le temps de comprendre ce qui te bloque. Souvent, ce sont des freins à l’intérieur de ton esprit : peurs ou croyances limitantes. Si tu identifies des freins extérieurs, demande-toi qu’est-ce qui, en toi, fait que tu ne t’en es pas encore débarrassé.

2/ Ne te complique pas la vie avec une solution difficile : le secret c’est de plutôt chercher une solution qui va simplifier ta création de contenu. Dans mon cas, le fait d’écrire le matin m’a aidé à passer outre mes peurs, car j’avais plus d’énergie, d’inspiration et de volonté à ce moment-là pour le faire. Quelle serait la solution qui t’aiderait à surmonter tes freins et ainsi terrasser Blogzilla ?

3/ Passe à l’action en mettant en application les solutions personnalisées que tu auras trouvées pour favoriser ta productivité, jusqu’à ce que cela devienne une habitude !

Tu es libre de partager cet article, surtout si tu penses à une personne que cela pourra intéressée !

Créativement,

Aurore

27 Comments

  1. Nicolas

    Top article qui parlera forcément à tous les blogueurs et à tous les angoissés de la page blanche. Personnellement pour réussir “à produire du contenu”, j’ai noté que la 3ème astuce que tu évoques a des effets énormes sur ma “productivité”. Si je suis bien, dans de bonnes conditions… C’est dingue comme je suis efficace. Par contre si ça coince, je ne force pas je sais que cela ne sert à rien. Mais j’ai remarqué qu’il est crucial de trouver le bon moment de la journée pour écrire : moi c’est le matin tôt ou le soir tard… 🙂 Merci en tous cas pour m’avoir présenter Blogzilla 🙂

    • Aurore Marguin

      Merci Nicolas pour ce retour. Nous sommes nombreux je pense à avoir notre productivité directement liée à notre bien être.

  2. Lucie - cuisinez Libéré

    J’étais impatiente de faire la connaissance de Blogzilla et finalement je me suis rendu compte que je le connaissais bien
    Mes articles les plus faciles à écrire sont où je parle de mon expérience sans faire référence à X études !
    J’ai beaucoup de mal à retransmettre le contenu des études sans avoir la sensation de faire du copier/coller !
    Je vais peut-être limiter ce type d’articles et c’est une bonne idée les 200 mots par jour ! Je vais tester
    Belle journée

    • Aurore Marguin

      Merci pour ce retour Lucie ! Je ne trouve pas toujours d’études pour appuyer mes articles. Le truc c’est de ne pas perdre trop de temps avec ça. Et rien ne t’empêche de revenir améliorer ton article par la suite après sa publication en y ajoutant une source que tu aurais trouvée entre temps. Par contre dès que je trouve une étude ou une source qui pourrait servir, je la mets de côté pour plus tard. Ensuite je pioche dans ma liste d’étude. Parfois je reprends la même pour plusieurs articles différents.

  3. Agnès

    Bonjour,
    J’ai adoré cet article … et ton humour. J’ai eu le sourire pendant toute la lecture de l’article
    Oui moi aussi j’ai beaucoup de mal à publier régulièrement : entre le plan, les recherches, la rédaction, la mise en forme, l’illustration … et pour l’instant une promo inexistante, je passe bcp de temps sur chaque article ! Moi aussi, j’ai succombé à Blogzilla
    Excellente idée d’écrire 200 mots par jour, au moment où on est le plus en forme ! Ça me parle.
    Un autre de mes démons est d’écrire des articles très longs, d’où bcp de mise en forme !!! Je pars pour un article de 1000-1500 mots et je me retrouve avec plus de 2000 mots. Je dois apprendre à être synthétique.
    Merci pour tes conseils !

    • Aurore Marguin

      Oh merci pour ce retour très positif Agnès ! Si j’ai bien compris tu souhaiterais écrire des articles moins longs car ils te prennent trop de temps à mettre en forme ?
      A voir si tu ne peux pas lâcher prise sur quelques détails qui sont peut-être du perfectionnisme ?

  4. Yseult

    Bravo pour ta bataille contre Blogzilla ! j’aime beaucoup le style
    Moi mon blogzilla serait plutôt le temps et ce que je veux y faire rentrer

    • Aurore Marguin

      Merci pour ton retour ! On a tendance à vouloir faire trop de chose dans un temps trop court, c’est ton cas ?

  5. Carole

    Merci pour cet article qui permet de me sentir moins seule !
    Prendre le temps d’analyser ce qui se passe quand il y a un blocage : voilà mon premier pas à faire !!!
    Tordre le coup à la procrastination !!

    Carole

    • Aurore Marguin

      Merci pour ton retour Carole ! Oui pour faire sauter un blocage il faut déjà le comprendre 🙂

  6. caroline

    merci pour ton partage d’expérience, ça dédramatise mes soucis de blogueurs !

  7. Alex

    Tu m’auras bien fait rire à la lecture de cet article et c’est bien connu, on retient mieux avec les émotions. Alors je ne suis pas prêt d’oublier Blogzilla ! Même si j’aurais bien aimé voir sa photo 😉
    J’aime bien l’idée de personnaliser ses peurs, ses difficultés. Elles sont alors plus faciles à affronter. Après, chacun sa méthode. Moi, comme Wendy, j’ai tendance à miser sur la rigueur. Mais je comprends que ça ne convienne pas à tout le monde. Et sur la durée, ce n’est peut-être pas la même solution, car il faut vraiment réussir à en faire une habitude pour ne pas devoir y consacrer continuellement de l’énergie…

    • Aurore Marguin

      Merci pour ce retour ! Tout à fait vrai : émotion = mémorisation !!! 😉 Oui quand on parle long terme c’est important de penser “économie d’énergie”, à son écologie personnelle.

  8. Lajoie

    Cela passe par prendre une décision (pas forcément irréversible) puis se mettre dans l’action. avec la formation avec Olivier Roland pour être indépendant.

    • Aurore Marguin

      Oui pas forcement irréversible effectivement, la souplesse est importante ! Merci pour ton retour

  9. Maëva

    Super article. Être régulier est essentiel et j’adore l’angle que tu prends pour la rédaction de cet article. Tu donnes de super tips pour affronter ce Blogzilla qui m’a bien fait sourire !

    • Aurore Marguin

      Merci beaucoup ! J’ai eu beaucoup de plaisir à écrire cet article. L’angle du “monstre” est une super idée du blog Chasser le Monstre pour son carnaval d’article ! Je suis impatiente de voir quels monstres les autres blogueurs participants auront inventés.

  10. Aude

    Mettre les mots sur ses peurs, c’est le premier pas pour les vaincre! Me voici avec un nouveau mot pour le maux du bloggueur irrégulier: Blogzilla! Et maintenant je m’imagine combattant avec une armure de chevalier un monstre marin/dinosaure rempli de mots! De quoi me faire sourire!
    A moi maintenant de passer à l’étape suivante: trouver le moment ou il a moins de change d’être présent!
    Merci pour cet article

    • Aurore Marguin

      Ahah j’adore ton commentaire merci Aude ! Partons tous en quête pour vaincre Blogzilla !!!

  11. Wendy

    Bravo pour ton article et surtout ta ténacité face au monstre! C’est une super ide d’utiliser une petite contrainte au moment le plus opportun. Je me rappelle que j’avais lu la méthode d’écriture de Stephen King et qu’il racontait qu’il écrivait tous les jours, dans un planning bien construit. On s’imagine parfois que l’écriture est très volage et augré de l’inspiration mais je pense que la rigueur passe en tout premier dans la création de contenu.

    • Aurore Marguin

      La rigueur ça peut faire peur quand on est créatif. On a tendance à y voir une contrainte. Mais la créativité est un jeu et il n’y a pas de jeu sans règle. S’imposer de respecter une règle peut être très ludique 🙂

  12. Walid A.

    Bonjour Aurore, merci pour ton article. C’est intéressant de voir que cette créature est commune à beaucoup de blogueurs. De mon côté ce que je trouve le plus chronophage est la partie recherche et documentation. J’ai appris à accepter ce temps additionnel car il m’apporte finalement beaucoup dans mon évolution. J’ai encore du mal à publier un article par semaine mais je vais réfléchir à une solution simple comme tu le suggères.

    • Aurore Marguin

      La recherche et la documentation peuvent en effet être très longues ! N’hésite pas à nous partager la solution simple que tu auras trouver !

  13. Shirley

    Génial de voir cela comment un « monstre ». Je crois que ça va m’aider lorsque j’aurais des petits moments de découragement.

    Personnellement, la solution que j’ai trouvé, c’est de réfléchir aux thèmes que je souhaite aborder à l’avance. J’ai donc fait un planning de publication et je peux anticiper ma réflexion (faire des lectures, des recherches, discuter autour de moi,…). Et parfois un matin, je me réveil avec l’idée et je rédige une grande partie de mon article en 1h. Reste plus qu’à le laisser poser, puis le relire et le compléter.

    J’ai des périodes tres productives. Ce qui me permet d’avoir des articles en avance et d’autre ou je fini juste juste à la dernière minute.

    Mon système n’est pas infaillible et maintenant, je sais que ce monstre ne me fait pas peur et que je sautais le combattre.

    • Aurore Marguin

      Bravo Shirley et merci pour tes astuces 🙂 !!!

  14. Elise

    Je pense que Blogzilla a fait une victime ici ! Tu mets les mots exacts sur ce que je vis. Pas facile mais comme tu le dis ça ne sert a rien de se poser trop de questions (procrastination intelligente tu ne feras point) et il faut juste agir. Même pour 5 minutes. Parfois on est dimanche soir mon article de la semaine est pas écrit. Il me reste 2h mais je m y mets. Le résultat est pas parfait mais c est mieux que rien !

    • Aurore Marguin

      Merci pour ton retour Elise ! C’est mieux que rien en effet, bravo car en agissant ainsi tu luttes contre le perfectionnisme ! Maintenant tu peux essayer de trouver quels sont les freins qui font que parfois tu te retrouves à faire ton article le dimanche soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





/mes cadeaux pour toi/ mon ebook interactif  "Les 8 erreurs qui plomberont ta communication"

& le magazine numérique "Marguin design & Co", co-écrit par plus d'une quinzaine d'entrepreneurs