Vous avez eu une idée de génie, vous vibrez rien qu’en y pensant !… Mais vous l’avez laissé dans le fin fond d’un tiroir, sans passer à l’action pour la concrétiser ? Cet article est pour vous !

On peut tous avoir une idée géniale.

Oui, tous.

Mais ce qui manque souvent pour passer à l’action, c’est l’audace.

Oser croire en son idée. Oser se dire qu’elle vaut le coup.

Banksy n’a pas manqué d’audace quand il a eu l’idée de faire une oeuvre d’art qui s’autodétruit à l’achat.

Et s’il ne l’avait pas fait, il serait passé à côté d’un des buzz artistiques les plus impactant de la décennie !

Alors, à vous de choisir : vous voulez essayer, ou vous préférez ne jamais savoir si ça aurait pu marcher ?

Ce n’est pas une question piège : vous avez vraiment le choix, vous êtes libre. Les deux se valent.

Mais si vous choisissez de tenter l’aventure, sachez qu’il y aura 5 étapes où il vous faudra oser, pour concrétiser votre idée géniale :

Osez passer à l’action et concrétiser votre idée en 5 étapes :

Étape 1 : Osez donner de l’importance à votre idée. Ne la tuez pas dans l’oeuf. Laissez-lui sa chance : ne la jugez pas !

Étape 2 : Osez en parler aux autres. Les retours positifs des gens vont vous conforter dans l’idée qu’elle a du potentiel et l’enthousiasme des gens sera un moteur. Bien sûr, il y en aura toujours qui essayeront de vous décourager. Tant mieux ! Osez vous confronter à leurs critiques ! Ces personnes, qui voudront vous faire abandonner ou qui seront simplement sceptiques, vont au contraire vous aider à faire grandir votre idée. Le but : savoir comment les gens réagissent à votre idée et renforcer votre conviction.

Étape 3 : Osez transformer cette idée en projet. Fixer des objectifs, faites un planning. C’est essentiel pour passer à l’action, car cela vous permettra de savoir où vous en êtes. Avancer “à l’aveugle” ou “au talent” c’est le meilleur moyen de procrastiner.

Étape 4 : Osez braver les difficultés ! Peut-être que vous n’avez pas les moyens, la technique, le temps… Alors, au lieu de baisser les bras, demandez-vous comment vous pouvez obtenir les ressources nécessaires . Ou posez-vous cette question : “y a-t-il une autre façon de faire, qui soit à ma portée à ce jour, quitte à faire évoluer le projet plus tard quand j’aurai les ressources qui me manquent ?”

Étape 5 : Osez lâcher prise ! Acceptez que votre projet ne prenne peut-être pas la forme à laquelle vous aviez pensé au départ : il sera encore mieux ! Permettez-lui de grandir, de se transformer, de s’adapter.

Merci d’avoir consulter cet article ! Si besoin, vous êtes libre de me poser vos questions en commentaire 🙂 .

Créativement,

Aurore

  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •