rester-sur-bonne-voie-marguin-design

Comment ne pas se perdre en chemin ?

Faites vous, vous aussi, cette erreur ?

J’ai, il y a peu, pris conscience que je faisais une grosse erreur, depuis plusieurs mois! M’en rendre compte a été comme une grosse baffe qui te met les idées en place, les points sur les i et les barres sur les t!

J’ai confondu mon Pourquoi et mon Comment.

C’est arrivé alors que je lisais un mail de Joanne Tatham. Elle y posait cette question, simple comme un sujet de dissert’ de philo : « pour quelle raison fais-tu ce que tu fais ? ». Je me suis tout de suite dit: « mon Pourquoi c’est d’être libre, c’est ce qui me motive, me fais me lever le matin, et puis, il y a les arts graphiques aussi, ça me passionne »… mais voilà, ça sonnait faux, quelque chose clochait.

Avoir un pourquoi fort pour avancer

Nous avons besoin d’un Pourquoi fort pour mener à bien un projet aussi dense que la création d’une entreprise, quelle qu’elle soit. La réponse à ce Pourquoi sera notre moteur. Plus il sera puissant, plus loin il nous portera. Et quand je dis « loin », je ne parle pas que d’ambition et de succès, mais aussi de durée dans le temps. Votre moteur peut être votre passion ou même autre chose, du moment qu’il répond sincèrement à votre Pourquoi.

Mais alors je me suis demandé : pourquoi mon Pourquoi sonne faux? (Vous la voyez venir l’inception philosophique là?!)

Le truc, c’est que ma réponse était la bonne, mais pas celle que j’appliquais (oulala je sens que vous perd là !).

Le moteur ne doit pas être le Comment

Est ce que je veux une vie de liberté et de passion? Oui, clairement. Est-ce que c’était ça mon moteur au moment où je me suis posé cette question ? Non, clairement pas. J’avais placé le Comment au centre de mes préoccupations, en lieu et place du Pourquoi. J’étais totalement en train de me planter. Je focalisais toute mon énergie sur le Comment, en l’occurrence : le fait de vivre de ma passion, autrement dit, générer un gain financier suffisant pour en vivre. L’argent était devenu finalement, sans que je ne le verbalise, mon moteur. Faiblard et certainement pas fiable sur la longueur, il me détournait de mon Pourquoi, cette source d’énergie inépuisable.

Une erreur très fréquente

C’est une erreur que font énormément d’entrepreneur : on commence avec une passion, puis on se dit que « pouvoir faire ce truc qui nous passionne tous les jours ça serait le pied », alors, la solution, ça serait de faire de sa passion un métier! Puis, assez vite, on commence à mesurer ses résultats à l’argent que l’on gagne, et là on se dit que si on veut que notre rêve continue, il va falloir gagner plus! Alors on se concentre sur ça, et petit à petit, on perd de vue le vrai Pourquoi au profit du Comment, au profit du profit. On se focalise sur l’outil au lieu du but.

Métaphore explicative
  • Par exemple, imaginons que vous partez en road trip. Votre but est de faire un beau voyage. C’est votre Pourquoi. Vous allez avoir besoin d’une voiture avec de l’essence pour le faire, c’est votre Comment. Mais allez-vous baser votre itinéraire sur les lieux cultes que vous rêvez de visiter, ou sur une liste de stations services ? Allez-vous concentrer vos efforts sur le Pourquoi où sur le Comment ?

Évidemment, je ne vous dis pas de zapper votre compte en banque et de vivre d’amour est d’eau fraîche. Pour reprendre cette métaphore, vous avez besoin d’essence. Mais il est essentiel de considérez le Comment comme ce qu’il est : un outil. Vous en avez besoin, mais il n’est pas une fin en soi.

Dans mon cas, il s’agit d’argent (et c’est bien souvent le cas pour bon nombre d’entrepreneurs). Mais gardez à l’esprit que cela peut être autre chose : cette erreur peut survenir avec toutes sorte de Comment.

Les conséquences de cette erreur

Ne pas agir en fonction de son Pourquoi a pour effet de nous détourner de ce qui compte vraiment pour nous. On se retrouve petit à petit, sans s’en rendre compte, à une place qui ne nous convient pas. Le pire, c’est que cette place, on en est le créateur. On a tracé soi-même le chemin que nous a mené là et on garde un sentiment d’inachevé, comme si on passait à côté de l’essentiel, comme si on s’était perdu en chemin. La motivation, la joie et l’énergie diminuent, car chaque pas nous fatiguent de plus en plus.

Ne pas perdre de vue son Pourquoi

Désormais, je lâche prise sur « vivre de ma passion » et je me concentre sur « vivre mes passions ». Je mesure mes résultats non pas en terme de chiffre d’affaires mais par la qualité de mes ressentis quotidiens, de mon bien-être. Je ne me demande pas « combien j’ai gagné aujourd’hui? » avant d’aller dormir, mais « qu’est-ce que j’ai gagné, sur tous les plans? ».

Pour conclure, posez vous ces questions en toute franchise :

  1. Pourquoi je fais ce que je fais?
  2. Est-ce que mon énergie au quotidien est concentrée sur la réponse à cette question ?
  3. Est-ce que mes actions vont vraiment dans le sens de cette réponse ?
Vous êtes libre de partager cet article autour de vous, surtout si vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un !

Créativement,

Aurore

  •  
    2
    Partages
  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

4 thoughts on “Comment ne pas se perdre en chemin ?

  1. Merci Aurore, ton article est tellement intéressant et fluide à lire que je vais aller le relire, même si c’est des notions connues. Il y a des temps où un sérieux positionnement est indispensable car le mélange du pourquoi-comment se mixte très vite.

    1. Merci Corine ! Oui je suis d’accord, on a vite fait de mélanger les deux même quand on connaît pourtant ses notions et les pièges à éviter. C’est essentiel de prendre du recul dans ce cas là 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *