Ma cible ? C'est tout le monde !

Ma cible ? C’est tout le monde !

Faites-vous, vous aussi, cette erreur ? Celle de penser que votre produit ou service peut être utile à tout le monde et d’en conclure que votre cœur de cible n’est pas à définir. Je dis toujours “choisir une clientèle cible ne veut pas dire renoncer aux autres”. Il s’agit plutôt de diviser en plusieurs groupes. Pourquoi c’est essentiel et comment se concentrer sur une population sans négliger les autres ?

::::::::::

«Ma cible, c’est tout le monde!», une croyance très répandue car nous sommes entourés de grandes marques qui touchent tous les âges, les hommes, les femmes, les petits, moyens et gros budgets. Mais il y a une nuance à saisir : elles ne cherchent pas à plaire à tout le monde. Elles s’adressent à plusieurs populations, pas forcément en même temps, et avec des stratégies différentes pour chaque public cible. Vous pouvez, vous aussi, procéder ainsi avec votre petite structure (si si j’vous assure ! C’est même recommandé !).

::::::::::

Vendre le même produit à deux cibles : le cas Coca-Cola

Observez vos propres habitudes en tant que consommateur. Vous allez automatiquement être plus attiré par un message qui semble s’adresser à vous directement, plutôt que par
un message impersonnel qui s’adresse à tout le monde.
Si vous n’êtes pas convaincu, regardez bien cet exemple. Homme et femme boivent du Coca-Cola, mais avez-vous remarqué comme les pubs du Coca Zéro sont orientées homme et celle du Coca light sont orientées femme? Jetez un oeil aux spots TV çi dessous, c’est quelque peu flagrant (pour ne pas dire : pas du tout subtile). Pourtant, on parle bien d’une même marque et de deux produits très, très, très similaires. Il y a fort à parier que cela à favoriser le succès de ces deux produits.

 

Autres cas classiques de ciblage

Tout le monde (sauf allergies ou intolérances alimentaires) peut manger des céréales, pourtant, on distingue : ceux pour les enfants, ceux pour les femmes souhaitant garder la ligne, ceux pour les ados, ceux pour les jeunes adultes, ceux qui sont bons pour la santé et j’en passe…
Tout le monde boit de l’eau, pourtant, chaque marque à son public cible : les personnes souhaitant garder un corps et un esprit jeune pour Evian, les personnes ayant un mauvais transit pour Hépar. Dans les deux cas, c’est juste de l’eau !

Si les grandes marques fonctionnent ainsi, c’est pour que vous vous sentiez concerné par le message. Il serait donc judicieux de s’en inspirer pour le positionnement de votre entreprise.

 

Comment diviser ses cibles en groupe ?

Il vous faut dresser le portrait robot de votre client idéal (votre cible majeure), puis, celui de votre/vos cible(s) secondaire(s) : âge, sexe, zone géographique, métier, budget, valeurs, loisirs, besoins, habitudes sur internet, présence sur les réseaux sociaux, horaires de travail, période de congés… ainsi, vous pourrez vous appuyer sur cette base pour adapter au mieux votre communication à chaque cas. Mes clients trouvent souvent cette liste longue, mais croyez-moi : toutes ces informations vous serviront tôt ou tard. Mieux vous connaissez le comportement, les habitudes et la situation de vos différentes clientèles cible, plus vos actions de communication seront efficaces.

 

Exemple : comment choisir sa cible majeur ?

Vous êtes coach sportif et vous avez remarqué, au contact de vos premiers clients, que les femmes sont plus à l’aise avec vous que les hommes, et que vous obtenez de meilleurs résultats avec elles. Vous estimez qu’il serait judicieux de cibler en priorité les femmes disposant d’un budget suffisant et ayant du temps à consacrer au sport. Ces femmes sont-elles en générale célibataires sans enfant? Salariées ou libérales? Cadres? Sont-elles dans des zones géographiques où vous avez peu de concurrence? A vous de répondre à ses questions avec votre expérience.

 

Alors, je vous repose la question : qui est votre cible ? Dites le moi dans les commentaires !
Avez-vous d’autres exemples de grandes marques qui divisent leur communication en fonction de leur cible ?

 

Créativement,

 

Aurore

  •  
    9
    Partages
  • 5
  • 2
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *