Le syndrome de l’imposteur, vous connaissez ? En résumé : c’est un frein à votre succès et l’une des principales sources d’autosabotage !

Il s’agit de ne pas se sentir légitime dans ce que l’on fait. On a le sentiment de ne pas mériter la place que l’on a. Du coup, ce que l’on fait ne nous procure pas ou très peu de fierté.

Nous, les entrepreneurs, sommes souvent sujets au syndrome de l’imposteur, car nous devons fréquemment faire des choses que nous maitrisons peu. Souvent, on fait des choses que l’on n’a pas apprises à l’école. Des choses pour lesquelles on n’a aucun diplôme.

Bien souvent, même les diplômes ne suffisent pas à soulager ce sentiment d’imposture.

Ça donne l’impression d’être prétentieux et de ne pas mériter l’attention que l’on obtient et l’argent que l’on gagne. “Qui suis-je pour faire ça ?”, “Qui suis-je pour vendre ça ?”.

Alors, quand on démarre son entreprise, il est très facile de se prendre pour un imposteur. Mais comment se présenter aux autres en tant qu’entreprise quand on n’y croit pas soi-même ?

Le problème : votre entreprise n’est qu’un concept

En effet, difficile de croire à une chose aussi peu “concrète” : ce n’est pas parce que l’on obtient un numéro SIRET que l’on se sent légitimes en tant qu’entreprise ! C’est encore une idée, un concept… Mais personne ne vous donnera cette légitimité, c’est à vous de vous l’accorder.

Même sans diplômes, même sans expérience… C’est à vous de faire en sorte de sentir que vous méritez votre place et que votre entreprise est un vrai business ! C’est à vous de mettre en place les actions qui vous feront sentir crédible. Mieux : vous sentir fière !

Comment le branding peut soulager du syndrome de l’imposteur ?

Vous devez transformer ce “concept de business” en véritable entreprise. C’est votre bébé, c’est à vous de lui donner vie, de le rendre réel. De faire en sorte que votre affaire ressemble vraiment à une entreprise.

Étape 1 : définir votre client idéal

Commencez par aller sur le terrain. Rencontrez les personnes qui pourraient être vos clients. Découvrez comment vous pouvez les approcher, de quoi ont-ils besoin, quels sont leurs problèmes, leurs craintes… afin de dresser le portrait de votre client idéal.

Étape 2 : donner une identité à votre entreprise

Aidez-vous des informations que vous avez récoltées dans l’étape 1. Donnez un nom à votre business, attribuez-lui des valeurs, un engagement, un but. Donnez-lui une apparence : logo, carte de visite, site web, plaquette commerciale, réseaux sociaux… cela peut prendre la forme que vous souhaitez, mais faites en sorte que votre entreprise soit palpable, concrète.

Changer de regard sur votre business

J’ai vu bon nombre de mes clients se sentir bien plus légitimes simplement grâce à un logo ou un site internet. Leur business prend forme, il ressemble à une “vraie” entreprise.

Il a toujours été réel, mais ce qui a changé, c’est leur perception !

Parce que le syndrome de l’imposteur c’est juste ça finalement, une perception. Vous pouvez la changer.

J’ai vu des clients les larmes aux yeux tellement ils étaient heureux d’avoir un branding digne de ce nom. Leur business était soudain autre chose qu’un concept ou qu’un SIRET. Cette émotion est survenue parce que leur perception de leur entreprise avait changé.

Si vous avez aimé cet article, je vous recommande de jeter un œil à mon e-book gratuit. Plus d’infos ci-après 🙂 .

Créativement,

Aurore

  •  
  • 16
  •  
  •  
  •  
  •