Marguin Design

Frustration, blocage créatif : comment créer avec ses tripes ?

Non, créer, ce n’est pas qu’une question de “don” ou de “talent”.

La créativité suit des processus qui lui sont propres.

D’ailleurs, elle peut être musclée, boostée… mais pas apprivoisée.
On n’apprivoise pas la créativité. On apprend à la connaître, à la comprendre, pour mieux travailler avec elle.

Comment savoir si tu souffres de blocage créatif ?

Cela fait plusieurs années que j’explore la créativité sous ces différentes facettes et je sais qu’il y a un problème récurrent quand on veut créer des contenus pour partager son expérience, exprimer sa vision, aider les autres…

Pour savoir si tu as un blocage créatif, poses toi les questions suivantes. Est-ce que :
– Tu te sens bloqué, tu n’arrives pas à extérioriser ce que tu veux transmettre ?
– … Ou peut-être que tu n’es pas satisfait de la forme (rédaction, montage vidéo, infographie ou autre…) ou du fond (le message que tu veux diffuser) ?
Tu es frustré, car le résultat ne correspond pas à ce que tu avais imaginé ?
– Peut être même que tu as l’habitude de créer pour des clients (tu es designer, rédacteur ou autre) mais quand il s’agit de partager ta propre vision, de ton propre ressenti, tu es perdu ?

Comment te débloquer pour réussir à créer avec tes tripes ?

Ce que tu veux faire, j’appelle ça : créer avec ses tripes.

Car c’est bien de ça qu’il s’agit quand on veut transmettre une expérience, ou vision… C’est nos tripes, c’est quelque chose qui nous tient à coeur, qui vient du plus profond de nous.

Dans le podcast du jour “Frustration, blocage créatif : comment créer avec ses tripes ?”, tu apprendras :
– la différence entre créer avec que l’on reçoit et créer avec ce qui est en toi
– pourquoi créer pour un client (par exemple quand on est graphiste) n’a rien avoir avec créer pour son propre business
– ça veut dire quoi créer avec tes tripes ?
– le processus pour créer avec tes tripes en 3 étapes : ce que tu aimerais créer, ce que tu peux créer et ce que tu vas créer.
– l’importance de l’acceptation : savoir lâcher prise sur la forme et de s’autoriser à créer ce qui vient comme ça vient.
– le problème quand le “j’aimerais” devient un “il faudrait”

Pour aller plus loin

Tu peux aussi consulter cet article où je te dis tout ce que je sais sur comment libérer sa créativité.

Si tu as besoin de plus d’infos, on peut en parler dans les commentaires de cet article.

Créativement,

Aurore

6 Comments

  1. Callac

    Bonjour,
    J’ai du attendre d’avoir atteint un certain niveau avant de faire mon premier podcast. Ce qui est bien, c’est que j’ai de quoi progresser 😉
    Merci pour tes mots

    • Aurore Marguin

      Merci à toi pour ton retour et bravo de t’être lancé !!!

  2. Luc

    Comparaison intéressante. Même si dans les deux cas il faut de la motivation les deux démarches sont complètement différentes.

    Il est vrai que le deuxième cas relève plus du “Personnal Branding” car les gens adhère à notre concept et à qui on est.

    Merci pour ce podcast.

    • Aurore Marguin

      Merci pour ton retour Luc ! Oui les deux démarches sont très différentes. C’est marrant que tu parles de motivation car cela fera l’objet d’une article prochainement 🙂

  3. Caroline

    Merci pour ce podcast, ta voix est très agréable, je te rejoins entre ce qu’on voudrait, ce qu’il « faudrait » et ce qui est à notre portée à l’instant présent.
    Le podcast te réussit très bien

    • Aurore Marguin

      Merci beaucoup Caroline pour ton retour 🙂 J’adore faire des podcasts ! Il est aussi disponible sur Spotify, iTunes, Google Podcast, Deezer et Stitcher ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





/ GRATUIT /  Découvre "Les 8 erreurs qui plomberont ta communication" et ACCÈDE au webzine